toppage

Laissez-vous conter Dole, au fil du temps...

btn_home btn_retour

Laissez-vous conter Dole, au fil du temps...

Vue aérienne
Blason de Dole

Née aux flancs d’une forteresse en pierre bâtie au 12e siècle par l’empereur et comte Frédéric Barberousse, la cité se développe au cours du 13e siècle le long de l’antique voie romaine reliant Chalon-sur-Saône à Besançon.

A partir du 15e siècle, Dole abrite le Parlement et l’Université et devient capitale de la Comté sous domination bourguignonne puis Habsbourg. Elle sera convoitée par les rois de France jusqu’en 1678, date de l’intégration définitive de la Franche-Comté au royaume de France par Louis XIV.

Entre temps, la ville connaît son âge d’or et une période de reconstruction intense, où sortent de terre des bâtiments inspirés par la Renaissance (collégiale Notre-Dame, hôtel-Dieu, hôtels particuliers) et une enceinte fortifiée érigée sur ordre de l’empereur Charles-Quint.

Après la conquête française et le déplacement de la capitale à Besançon, les remparts du 16e siècle sont démantelés par Vauban. L’espace urbain s’étend et s’aère au 18e siècle, avec la création de nouveaux espaces publics agrémentés de fontaines. Le 19e siècle voit s’implanter la gare et des faubourgs industriels occupés par des fonderies, tanneries et usines de bleu.

Tandis que les abords du centre-ville offrent d’intéressantes réalisations contemporaines (église Saint-Jean, Commanderie, quartier des Mesnils-Pasteur), le secteur sauvegardé, créé en 1967, garantit sur 116 hectares.la préservation du cadre ancien, riche d’une cinquantaine de monuments protégés au titre des Monuments historiques. Le prestigieux label Ville d’art et d’histoire obtenu en 1992 est un outil de connaissance et de mise en valeur de ces trésors préservés.